Vous recherchez quelque chose ?

Interview DevoiD (2017)

A l'occasion de la sortie du premier opus (13 Octobre 2017) du groupe français DevoiD, voici une entrevue avec le leader du groupe, Shad Mae !


Peux-tu présenter le groupe et son histoire. Le nom du groupe a-t-il une signification particulière?

Devoid est né peu de temps après la sortie du 2ème album  de SHADYON «  Mind Control » .

J’avais en tête depuis longtemps de sortir des morceaux plus directs et plus heavy , tout en conservant une patte progressive. L’idée étant de sortir des morceaux sans concessions ni compromis. Le nom de Devoid est inspiré d’un morceau de Devin Townsend sur l’album PHYSICIST. J’aime la sonorité, c’est direct et impactant.


A l’écoute de l’album, on peut vraiment dire qu’il s’agit de metal progressif, mais ça reste ultra mélodique et accessible. Quelles sont vos influences principales?

Oui c’est exactement ça , on retrouve une patte progressive c’est certain mais j’ai voulu rendre l’album très accessible et catchy en évitant de trops longues plages instrumentales. Ma priorité étant de rendre les morceaux addictifs grâce à des refrains percutants .

Concernant les influences je dois avouer que les 2 derniers albums de James LABRIE m’ont fortement influencé, savant mélange de riffs à la «  suédoise » et refrains percutants.

On peut également  rajouter à l »inspiration corner «  les groupes suivants :

DEVIN TOWNSEND /WIDEK/RAUNCHY/WINGER et ANUBIS GATE .

Après je compose vraiment la musique que je ressens sur le moment sans me mettre de limite …on peut même retrouver une trace d’ELLIE GOULDING sur un refrain……. ☺


Ce premier opus sonne tout sauf français, même au niveau du son et de la production. Pourtant, il a été mixé et enregistré au Slab Sound Studio en France. C’est une volonté de ta part, le « made in France »?

Oui c’est une volonté et j’ai la chance de  bien connaitre GWEN KERJAN  du SLABSOUNDSTUDIO depuis de nombreuse années ce qui a largement facilité ce choix  . C’est un "Self mademan" au talent fou  qui n’a rien a envier  « aux gros producteurs » renommés de la scène rock et metal. Pour moi il fait partie des tous meilleurs actuellement. Producteur de haut niveau c’est  également un musicien très créatif (j’attends d’ailleurs avec impatience la sortie de son Projet INDRAMA) .

Gwen est au service de la musique et des musiciens , j’aime ses idées tant en terme de prod , de mix que de compositions . Bien que « typé » metal »  il puise ses idées dans d’autres sphères musicales et ça c’est important !

On a travaillé ensemble sur les arrangements de l’album nous étions en échanges permanents lors de la phase d’enregistrement.  Par exemple  tu peux retrouver sa patte sur la ligne mélodique du refrain  de mind keeper ... Bref avis aux amateurs de belles prods !! Foncez !


Concernant la pochette de l'album, que représente-elle? (relation avec le titre de l'ablum?)

Oui cette femme représente la tristesse d'un monde ultra relié et connecté mais depourvu (DevoiD) d'une reelle humanité. On multiplie les réseaux mais on oublie les echanges simples et directs. Se retrouver autour d'une bonne bière est d'une nice cup of tea :-) est plus dur que de mettre un j'aime sur les nombreux statuts qui s'imposent à nous. L'artwork a été réalisé par Nello dell omo qui a effectué un superbe travail!


Pour ce premier effort du groupe, as-tu eu des difficultés pour trouver un label?

Oui il n’est jamais évident pour un nouveau groupe d’être signé et de susciter l’intérêt auprès des labels. J’ai eu pas mal de touches et de contacts , j’ai également essuyé  de refus et des non réponses. MelodicRock est le premier Label à avoir  manifesté un réel intérêt pour Devoid et surtout le 1er à me proposer un contrat véritablement intéressant. Andrew Mc Neice géant du label et responsable du Webzine Melodicrock est quelqu’un de passionné et qui prend des risques ,ce sont des qualités suffisamment rares pour le souligner.

Merci à lui et à Melodicrock RECORDS

Lorsque je vois les sorties récentes du label =>  SCHERER/BATTEN , RIAN, FICTION SYXX etc… je suis d’autant plus fier de faire partie de son «  écurie »


L’album n’est à ce jour pas encore sorti, mais as-tu déjà des retours de la presse ou autre?

Pas de chroniques encore mais j’ai de nombreux retours positifs , j’espère que l’avenir du projet  sera à la hauteur des 1ers messages reçus ☺

De nombreux invités sont présents sur ce premier album (dont les plus connus sont Carsten Lizard Schulz, Mattias IA Eklundh, Henrik Danhage et Magnus Karlsson). Est-ce que de tels noms font de la pub à un album?

Oui leur présence intrigue et suscite l’intérêt pour Devoid.Le groupe  bénéficie sûrement d’une visibilité plus forte grâce à eux.

Pour moi leur présence est un honneur car ils font partie de mes guitaristes favoris . C’est un plaisir personnel et très égoiste que de pouvoir partager les leads guitares avec des artistes  qui m’ont fortement influencé…hasard ou pas ils sont tous suédois !!:-


Peux-tu nous raconter comment tu es entré en contact avec eux?

Au culot et  par mail , en leur présentant le projet et les démos de l’album , sauf pour henrik Danhage que j’avais croisé lors d’un concert d’Evergrey à Paris en Novembre  dernier. C’est la magie des réseaux sociaux !

Ils on tous une patte bien disctincte et un jeu très personnel , c’est ça que je trouvais particulièrement intéressant pour DevoiD.

Je vous conseille d’ailleurs de jeter une oreille sur le futur projet de DANIEL PALMQVIST «  BEYOND THE KATAKOMB «  ça promet du lourd !


Lorsque tu as composé les chansons de l’album, tu savais déjà qui serait le chanteur?

J’avais mon idée en tête et celle-ci  a pas mal évoluée au fil du temps .J’ai donc d’abord composé les morceaux sans savoir réellement qui chanterait dessus ( 1 chanteur , plusieurs chanteurs …)

Fan d’EVIDENCE ONE et du grain inimitable de CARSTEN j’ai décidé de le contacter afin de lui présenter les démos et le projet . En effet pour moi il représente le chanteur metal par excellence puissant , mélodique  et  roi du refrain épique ! Carsten a apporté une dimension heavy  et « classic rock »  à des morceaux plus typés prog …son apport sur le résultat final est bluffant ! Dès que j’ai reçu son 1er essai sur Religion j’ai pris une claque monumentale…..à partir de là le process était enclenché.


Tu as composé en fonction du style de chant de Carsten ou pas? Les refrains sur cet album sont très efficaces ! Dans ton processus de composition, est-ce une priorité?

J’ai composé en ayant en tête des refrains épiques et catchy,  c’est clair c’est une priorité . Pour moi pour qu’on est envie de revenir sur un morceau il faut des hymnes ☺

Concernant l’enregistrement et le process de composition , Carsten a posé ses voix sur des morceaux finalisés niveau guitares. Cependant je n’ai pas donné de lignes directrices pour les mélodies vocales. CARSTEN a composé toutes  ses lignes tout seul . Je préférai le laisser maître de ses parties sans interférer .La priorité étant de laisser sa créativité et sa spontanéité s’exprimer…et je dois dire que je ne regrette pas !!Il embellit les morceaux ! Connaissant son art pour les parties de chant directes massives et percutantes  je savais que le résultat ne pouvait qu’être efficace….


Tu as 3 mots pour définir l’album et inciter les gens à l’acheter !

Puissant

Addictif

Catchy


Quel est ton avis sur le monde du streaming, et celui du téléchargement illégal?

Vaste débat ….. le bon côté est que l’on peut toucher plus de monde , notre musique est rendu plus accessible et bénéficie d’un potentiel de diffusion plus important.

En effet la chute des ventes de CD et les faibles  royalties sur le streaming témoignent également du côté néfaste de cette ère digitale.

La compensation en streaming légale au regard des ventes de cds ne reflète pas la réalité des dépenses nécessaire à la mise en marché d’un album et c’est dommageable .Ceci  peut constituer un frein à la créativité si on ne maîtrise pas tous les rouages liés  à l’enregistrement d’un album.

Si je veux finir sur une note positive…. le regain d’intérêt pour le vinyl me fait dire qu’il reste encore des « die hards » souhaitant encore posséder une œuvre complète et physique…c’est peut être là l’avenir !


Avec autant d’invités sur l’album, avez-vous quand même prévu de faire des concerts?

Pas prévu encore mais s’il y a de bonnes opportunités et que l’orga de chacun  le permet oui avec plaisir !

Un petit mot sur ton autre groupe, Shadyon. Il n’y a pas eu d’album depuis 2010, c’est pour cela que tu t’es lancé en « solo » avec Devoid?

Oui on a eu de nombreux problème de line up  suite au 2d album + les sempiternels avis divergents sur l’avenir du groupe. Ceci a freiné lourdement l’avancée du groupe. Le 3e album était quasi finalisé mais ce fut compliqué de tout mettre en place…..

J’ai donc « profité « de ce hiatus pour me lancer dans un projet axé sur le plaisir et sans compromis. Emmanuel à d’ailleurs sorti un album avec EQUINOX pendant ce laps de temps.

On ne désespère pas finaliser  un 3e album pour fin 2018 : les compos et les idées sont là….wait and see  selon les projets respectifs  de chacun…


Une question que je pose à tous les groupes français : un album avec chant en français, ça vous tente ou pas? (même si là pour le coup, le chanteur n’est pas français haha).

Ça me tente mais Didier Delsaux est déjà pris avec  Manigance qui fait ça très très  bien …. j’attends d’ailleurs  avec impatience leur prochain album et leur laisse la place sans regret 


La question spéciale Heavylaw. Un jour tu trouves une lampe magique avec un génie dedans qui t’exhausse 3 vœux, lesquels seraient-ils?

1/ pouvoir me télétransporter

2/ Pouvoir voyager dans le temps

3/ vivre de la musique ehe ….


Un dernier mot pour nos lecteurs

Donner une chance à cet album… prenez le temps de l’écouter ….vous ne serez pas déçu du voyage !

Et merci à heavylaw pour m’avoir donné la parole ☺


POUR COMMANDER L'ALBUM ICI

0 Comments 05 October 2017
Sog

Sog

Responsable du webzine, je partage les dernières actualités du monde du Metal Mélodique ainsi que mes dernières découvertes de groupes. "You never saw me, I was never there..."

Comments powered by Disqus