Rechercher
En ligne
  • ... Membres
  • ... Visiteurs
  •  
  • 1596 Membres
  • 3665 Chroniques
  • 18753 News
Heavy Chat
  • Chargement...
AnachroniA
Type : Mailer Interviewer: Licorne Date : 2006-06-00
Vous souvenez-vous de l'excellent groupe lillois de metal mélodique, Anachronia ? Leur premier album, The Endless Agony, sorti en 2004, et chroniqué sur votre site bien-aimé, ayant connu un franc succès auprès du public et des critiques, voici maintenant, rien que pour vous, une interview de ce groupe talentueux et ma foi fort sympathique ! Je remercie Sylvain, le bassiste, d'avoir bien voulu répondre à ce long entretien... Mais je ne vous en dis pas plus et vous laisse savourer pleinement cette interview comme il se doit !


Bonjour Sylvain !

Peux-tu, en quelques mots (et si tu le veux bien lol), te présenter, toi, le groupe, et ton rôle au sein de celui-ci ?

Bonjour à toi Dame à la Licorne (ça vient pas d’un bouquin de Barjavel ce nom ?)! Je suis membre du groupe lillois de Métal mélodique AnachroniA. Le groupe existe depuis maintenant deux ans sous sa formation actuelle qui se compose d’une chanteuse (Fay), un claviériste (Tony), deux guitaristes (Nat et Tom), un batteur (djp) et moi-même à la basse. Nous avons sorti notre premier album, The Endless Agony, il y a maintenant un an (novembre 2004), en auto production et auto distribution.

D’après ce que j’ai cru comprendre, ce premier album, « The Endless Agony », a nécessité beaucoup de patience et d’efforts pour voir le jour. Etes-vous satisfaits du résultat ? Correspond-il à vos attentes ?

Oui, cet album ne s’est pas fait en un jour et a nécessité quelques efforts ! En fait, sa conception s’étale sur plusieurs années, de la composition à la commercialisation, en passant par l’enregistrement et le mixage. Nous avons connu quelques problèmes de line-up, ce qui nous a beaucoup retardés dans l’enregistrement de l’album (qui avait commencé à l’été 2003 pour la batterie, la basse et les guitares rythmiques). Puis, nous avons rencontré Fay et Tony vers fin 2003-début 2004. Tous deux ont beaucoup donné de leur temps et de leur talent pour mettre un terme à l’enregistrement à l’été 2004. Puis, djp s’attela pour de longues semaines au mixage (c’est d’ailleurs également sous sa baguette magique que l’enregistrement eu lieu), pendant que de mon côté je cherchais un artiste afin de réaliser les illustrations de la pochette et du livret de The Endless Agony. C’est par hasard en surfant sur le net que j’ai rencontré kReEsTaL (http://www.aenemya.com), une artiste grenobloise qui m’a tellement convaincu par son talent que le groupe et moi-même lui avons confié la réalisation du booklet, et par la même occasion le visuel de notre site Internet (http://www.anachronia.com). Finalement, après une journée passée à Paris au studio La Source Mastering pour … le mastering lol, et après nous être inscrits à la SACEM, l’album est finalement sorti début novembre 2004. Il est actuellement disponible un peu partout en France et en Belgique (Fnac et disquaires indépendants).
Pour répondre à ta question, nous sommes très fiers de cet album (car c’est le premier et je pense que tout groupe est fier de son premier album) mais nous savons qu’il n’est pas parfait, notamment au niveau du son. Concernant les chansons, elles furent composées à différentes périodes, pour certaines à une époque où le groupe se cherchait encore en terme de style.
Mais nous ne ferons pas les mêmes erreurs pour le deuxième album (que nous sommes actuellement en train de composer). Sortir The Endless Agony en auto production et auto distribution nous a appris énormément de choses, ce fut très formateur, et nous appréhenderons la sortie du deuxième album avec moins de difficultés et plus de professionnalisme.

On peut dire, sans trop prendre de risques, que cet album est absolument étonnant par sa grande qualité…Peux-tu m’en dire un peu plus sur son concept ?

Merci beaucoup pour le compliment. Comme je l’ai dit plus haut, même si nous ne sommes pas entièrement satisfaits de cet album, nous en sommes néanmoins très fiers. Concernant son concept, il traite en grande partie de la faculté d’autodestruction de l’espèce humaine (il y a plus de détails à propos du concept sur notre site Internet http://www.anachronia.com, rubrique « The Endless Agony » puis « Concept de l’album »). En fait, nous avons voulu montrer que l’Homme a la capacité assez incroyable de se détruire lui-même, notamment en dégradant son propre environnement (voir les paroles de la chanson Eternity). C’est peut-être ce thème-là qui me fascine le plus (je parle pour moi là et pas au nom du groupe) : je suis étonné de voir que l’Homme, qui a besoin de la Terre pour vivre, lui fasse tant de mal. La Terre, elle, n’a pas besoin de l’Homme pour exister, et même si l’Homme la dégrade, elle s’en remettra et survivra à l’Homme !
Les autres chansons de l’album traitent d’autres thèmes (la fatalité, l’inconscient, l’amour, etc.), mais qui s’inscrivent tous dans cette autodestruction de l’Homme par lui-même. En fait, le fil conducteur du concept est un personnage fictif, qui va de situation catastrophique en situation catastrophique ! Il symbolise cette Humanité et en rappelle ses faux-pas.

Comment se sont déroulées la composition et l’écriture des morceaux ? Qui s’est chargé de quoi ?

Lors de la composition, nous étions sincères avec nous-mêmes, nous ne nous sommes pas dit « on va composer telle chanson pour plaire à telles personnes », nous avons laissé la musique et l’inspiration venir à nous et voilà ce qui en ressort : un album que nous trouvons Métal et mélodique à la fois, parfois « rentre-dedans » et parfois plus calme, en bref éclectique et nous ressemblant, très …AnachroniA quoi ! Nous avons tenté de rassembler les influences de chacun pour sortir des sentiers battus : Métal symphonique, progressif, atmosphérique, death Métal, Rock, Folk et musique celtique forment un tout qui donne une originalité à la musique d’AnachroniA. Et apparemment cela plait, aux vues des premières impressions du public et des médias.
Pour ce qui est du processus de composition, cela part généralement d’un riff de guitare ou d’une partie de clavier. Ensuite, chacun amène ses influences, autant pour la musique que pour les paroles. Nous nous sommes tous investis à égalité dans la composition de The Endless Agony, autant pour la musique que pour les textes. Je pense que c’est notre manière de travailler et que ça restera comme ça. En tous cas, pour le deuxième album, on part du même principe et ça fonctionne très bien (je pense que les neuf chansons qui sont déjà composées vont plaire à ceux qui aiment la diversité de notre musique !).

Avez-vous cherché à transmettre un message particulier, une idée ou une philosophie ? Et si oui, laquelle ?

Nous n’avons pas spécialement cherché à transmettre un message, ni même une philosophie lol, mais je pense qu’il est bon qu’aux travers de textes imaginaires, les gens puissent se poser des questions sur le monde qui nous entoure. Chacun est libre de prendre nos textes comme une simple histoire ou comme un élément de réflexion sur notre espèce, sur notre monde, etc.

Où avez-vous puisé cette originalité, cette complexité et cette beauté qui caractérisent vos morceaux ? (au niveau musical ou dans d’autres domaines)

Encore merci pour les éloges ! Ce n’est pas ce que nous recherchons, je te rassure de suite, mais c’est vrai que ça fait plaisir lorsque les gens nous disent qu’ils ressentent, à l’écoute du CD, les mêmes sentiments que nous lorsque nous l’avons composé ! Je pense que c’est notre ouverture d’esprit qui nous permet d’écrire une musique originale par sa complexité (parfois je me demande moi-même où on va chercher certains plans qui avoisinent le death ou le black Métal !) et en même temps par sa douceur (Angels Cry ou Around My World, Part II). Nous sommes tous très ouverts, que ce soit dans la musique (personnellement, j’adore le Jazz – c’est aussi le cas de djp le batteur –, le Rock progressif des 70’s comme Yes, King Crimson, ELP, Kansas, ou la musique électronique quand ça reste écoutable. Nat aime beaucoup le blues et Tony la chanson française) ou que ce soit dans d’autres domaines comme l’art en général, la littérature, le cinéma, etc.

Un petit mot sur les paroles, qui sont d’une grande poésie et d’une grande délicatesse… Comment vous viennent-elles ? Quelle(s) source(s) d’inspiration pour leur écriture ?

Les paroles de The Endless Agony sont seulement le fruit de nos sentiments, nos émotions et nos réflexions. Nous ne prétendons pas écrire des textes particulièrement beaux, ou poétiques, ou que sais-je…, nous mettons par écrit nos réflexions de simples mortels. Si ça plait, tant mieux, si ça ne plait pas tant pis. Ce fut difficile pour nous au début, car c’est un peu livrer une part de son intimité que d’écrire des textes qui sont parfois très personnels et de les livrer au public.

Angels Cry est une chanson particulièrement touchante… Peux-tu, s’il te plaît, raconter rapidement l’histoire contée dans ce morceau (pour ceux qui ne la connaissent pas) et peux-tu me dire pourquoi vous avez choisi un tel thème ?[/i]

Le texte d’Angels Cry traite effectivement d’un thème « sensible ». Le groupe a eu envie d’aborder ce thème pour des raisons personnelles et nous ne désirons pas trop nous étendre sur les raisons qui ont présidé à l’écriture de ce texte. Ceux qui veulent en savoir plus trouveront néanmoins des renseignements dans la rubrique « Concept de l’album » de notre site Internet.

Plus généralement, les sujets dont vous traitez sont assez sombres… Quelle est la raison d’un tel choix ?

C’est une bonne question et je t’avoue que je n’ai pas de réponse ! Peut-être sommes nous plus enclins à nous lamenter qu’à nous réjouir lol ;-) ! Plus sérieusement, pour la plupart des membres du groupe nous adorons la littérature fantastique et la science-fiction, d’où le choix de textes plutôt sombres, qui collent bien à l’ambiance des chansons (Lunacy, Endless Agony et Eternity par exemple ne sont pas des chansons à la musique débordante de gaieté).

Bon passons sur votre actualité plus récente… En octobre, vous avez ouvert le Metal Female Voices III et je suppose que vous n’en êtes pas peu fiers. Comment avez-vous été choisis pour cela ?

C’est vrai que nous n’en sommes pas peu fiers ;-). En fait, nous avons remplacé le groupe d’ouverture du fest, qui n’a pas pu venir pour un problème de visa. C’est Philty de Metal Organisation (l’organisateur du festival), que nous connaissons bien puisqu’il est désormais notre manager, qui nous a appelés en catastrophe une semaine avant le show. Sur le coup, on ne croyait pas qu’il disait vrai ! Et puis finalement on a vraiment joué sur la scène du Metal Female Voices Fest 3, devant près de 2500 personnes, et ce fut un concert et une aventure inoubliables !

Dis…ça fait quoi de jouer avec des grands noms tels que Epica ou After Forever ?

Et bien ça fait…ça fait quoi au fait ? ça fait bizarre, surtout que la plupart des groupes sont nos idoles de jeunesse (on est encore jeune, rassure-toi) ou sont nos idoles tout court ! Nous avons pu discuter avec la plupart d’entre eux. Cela nous confirme dans notre envie de devenir professionnels au même titre qu’eux, et de vivre de notre passion qu’est la musique !

Qu’est-ce que cela vous a apporté ? Cela vous a-t-il offert de nouvelles opportunités ? Avez-vous l’impression de ressortir grandis de cette expérience ?

Nous avons appris beaucoup de choses, notamment à mieux occuper l’espace de la scène (on n’avait jamais joué sur une scène si grande !!), à transmettre nos émotions au public, à être plus pros quoi ! Ce fut une expérience incroyable, et nous en sommes sortis grandis. Nous avons rencontré énormément de gens, public et professionnels. Les gens du public ont été très sympa, quant aux pro, c’est assurément de nouvelles opportunités qui s’offrent à nous…

Et si vous ne deviez retenir qu’une chose du MFV III, qu’est-ce que ce serait ?

2500 personnes devant nous, qui appréciaient notre musique.

Quels sont les projets futurs d’AnachroniA ? (album, tournée, collaboration avec d’autres artistes…)

Pour l’instant, nous voulons faire un maximum de concerts, que ce soit en France ou au-delà afin de se forger une solide expérience de la scène. Pour 2006, nous avons déjà quelques gros concerts qui se profilent à l’horizon : le samedi 15 avril 2006, nous jouerons en compagnie d’EPICA au Splendid à Lille. Nous organisons nous-mêmes ce concert (nous avons créé notre propre association ATOM MUSIC) et espérons qu’il rassemblera beaucoup de monde ! Ce sera l’occasion pour nous de montrer que nous avons notre place dans la cour des grands et pour le public l’occasion de soutenir la scène française : la première partie nous mettra en scène ainsi qu’Amartia, un groupe français de Métal atmosphérique également de la région Nord/Pas-de-Calais (http://www.amartia.com). Nous jouerons également avec Leave’s Eyes à Bruxelles le 6 mai (salle Ten Weyngaert) et enfin nous participerons également au Metal Female Voices Fest 4.
Ensuite, nous enregistrerons notre deuxième album (qui avance bien) pour une sortie fin 2006-début 2007. Et peut-être y aura-t-il une tournée de prévue pour promouvoir ce deuxième album…

Avec quel(s) artiste(s) aimerais-tu travailler ?

Personnellement, j’aimerais travailler avec le groupe The Gathering (j’en suis un fan inconditionnel !!) et Arjen Anthony Lucassen (Ayreon).

Et si tout était possible, avec quel(s) groupe(s) aimerais-tu partir en tournée ?

Sans hésitation, j’aimerais partir en tournée avec After Forever. Et si tout était vraiment possible, je partirais également avec mes potes d’Amartia, et le groupe mexicain The Legion Of Hetheria que j’ai rencontré au MFVF 3 et qui sont très sympa. A découvrir ! (ils sont très connus au Mexique et encore trop peu en Europe : http://www.hetheria.com).

Revenons à nos vertes contrées… Que penses-tu du Métal en France ? (de sa situation, de sa qualité…)

Je trouve que le Métal français a de très bons éléments et c’est tant mieux ! Nous sommes encore un peu en retrait par rapport à d’autres pays européens sur la scène de Métal international mais ça va changer. A nous de nous imposer par la qualité de notre Métal à la française!!!

As-tu signé la pétition disponible sur HeavyLaw ?? :p

Non pas encore mais je ne manquerai pas de le faire. Il faut que le Métal ait sa place dans le paysage musical français et que les médias en parlent.

Qu’aimerais-tu dire à ceux qui lisent cette interview ?

Merci pour votre attention ! N’hésitez pas à venir faire un tour sur notre site Internet http://www.anachronia.com. Vous y trouverez deux chansons complètes en téléchargement libre (rubrique téléchargement). Laissez-nous un petit mot dans notre Livre d’Or pour nous donner votre avis sur notre musique ! Vous pouvez également vous inscrire à notre newsletter pour avoir des infos régulières sur le groupe. A bientôt, peut-être lors d’un concert !


Je te remercie Sylvain d’avoir accordé un peu de temps à cette longue interview (oui je me suis un peu emportée, désolée…), je te souhaite à toi et aux autres membres du groupe une bonne continuation, et longue vie à AnachroniA !^^
Un grand MERCI à toi Dame à la Licorne pour cette interview !! C’est vrai que tu t’es un peu emportée mdr :). Bonne continuation à toi…

~ La Dame à la Licorne ~

Team Heavylaw
Très belle interview et surement la plus qu'on n'est jamais eu, il est bavard le Sylvain lol.
Bravo à toi Dame à la Licorne pour cette Interview!

Le 10 Décembre 2005

Heavylaw 3.6 | a propos | nous contacter | Design bannière par JP Fournier