Vous recherchez quelque chose ?

La tournée d’Insomnium qui prendra fin en Aout 2017 est passée par notre ville de Lyon dans un salle que je ne connaissais pas qui se situe à Rilleux.

O’totem a donc été le tréâtre d’une soirée où death métal fut à l’honneur, et le premier constat est de voir combien le groupe s’est fait une notoriété (à mon grand bonheur) et même si on ne parle pas du stade de France, l’affiche annonce déjà complet. Après mon arrivée, les portes ouvrent à 18h30 pour un demarrage à 19h30 avec dans l’ordre Wolfheart, Barren Earth et Insomnium.

Wolfheart :

Le groupe arrive à l’heure et avec la précision du papier à musique ils délivrent une prestation qui ne fait qu’embraser le public. Tuomas balance ses growls qui font l’effet d’un tremblement dans la salle, tandis que Lauri Silvonen se démène comme un fou pour encourager la salle… Et ça marche, le bassiste est un véritable leader et parcours maintes fois les planches à la recherche d’un retour du public. Le death métal de Wolfheart a su mettre le feu à l’auditoire et les pogos commencent à se dessiner et on assiste même dans la petite salle à un circle pit !

Le groupe joue certainement ses titres les plus mélodiques mais aussi les plus violents. Nous avons eu le droit au cadeau titre « Boneyard » qui figurera dans le prochain album. Au fur et à mesure que les chansons défilent la température monte et le son commence aussi à faire grésiller les enceintes. Mais ce n’est pas grave, car le batteur se lève de son siège pour demander un ultime titre et la foule répond présent.

Setlist :

The HuntStrengh and ValorGhosts of KareliaBoneyardZero GravityRouta Pt.2

Barren Earth :

Ce fut un peu ma surprise de voir que ce groupe passait en deuxième position, étant donné le registre j’aurais pensé qu’il passe en premier, histoire de mettre la foule en condition. Mais mes craintes se sont révélées juste. Le doom death de Barren Earth, n’a pas été le choix judicieux pour conserver le public électrifié.

Néanmoins, j’ai été médusé par la qualité des musiciens. Je pense d’ailleurs que c’est Barren Earth qui a bénéficié du meilleur son de la soirée. Jon Aldara est un putain de chanteur !

Le travail est bien fait mais sans réelle complicité avec un public quelque peu refroidi. L’écoute se fait quasi religieusement devant une telle froideur perfectionniste.Barren Earth, c’est une musique trop complexe et difficile à apprehender en live malgré tout.

Neanmoins, Jon fait l’échange avec le public avant de céder la place à Insomnium.

Setlist :

The LeerFlickerA Shapeless DerelictSet AlightThe Rains BeginOn Lonely Towers

Insomnium :

Et voici que la tête d’affiche montre le bout de son nez, la foule attend avec impatience les Finlandais et après quelques réglages exécutés avec rapidité, nos quatre compères débarquent sur scène avec l’intro de Winter’s Gate. Et oui ! Le combo a joué Winter’s Gate en entier et profitant des interludes pour se rafraichir, Niilo, Ville et Markus font cohésion sur le devant de la scène. Pour ma part, j’ai trouvé Niilo beaucoup plus confiant et moins en retrait par rapport à ce que j’avais pu voir dans le passé.

Insomnium, provoque des hochements de tetes et des headbangs fusent dans tous les sens. Winter’s Gate passée, les musiciens reprennent leurs meilleurs titres et assènent Gale et Mortal Share. Puis While We Sleep. L’impression est sans equivoque, mais lorsque vient le moment de Bereavement, on sent que le public est moins connaisseur. Dommage !

La machine reprend et les titres issus de Above the weeping world et One For Sorrow reviennent remettre le feu. Les slams et les mosh pit prenent possession du O’totem à ce moment là.

Insomnium nous a fait une demonstration de choix, avec un setlist parfaitement calibré pour la scène pour ce qui est des anciens albums. On sent que le groupe est lucide et conscient de ses titres phares qui ont du reel potentiel en live.

Setlist :

Winter’s GateThe GaleMortal ShareWhile We SleepBereavementChange Of HeartOnly One Who WaitsPromethean song

RappelEquivalenceDown With The SunWeighted Down With Sorrow

0 Comments 15 January 2017
Whysy

Whysy

This is my awesome bio

 
Comments powered by Disqus