Vous recherchez quelque chose ?

Etrange histoire qu'est celle de Speedy Gonzales. On revient en 1990, le groupe de Hard Rock Talk of The Town a splitté il y a de ça 3 ans et Thomas Vikstrom, chanteur, n'avait pas envie de s'arrêter en si bon chemin et décide de monter le projet Speedy Gonzales, avec seul objectif: Mêler la puissance à la mélodie...(tiens ça me rappelle quelque chose:p). Tout va pour le mieux, puisqu'en moins d'un an le groupe enregistre une démo de 7 titres et enchaîne les performances live. Le groupe est littéralement accueilli les bras grands ouverts par un public en furie. Alors que le groupe allait enfin signer un deal qui les aurait propulsés au devant de la scène, Thomas part du groupe laissant un Speedy Gonzales très fragile, puisque 3 mois plus tard, le groupe cessera toutes formes d'activités. Mais 13 années plus tard, le label AOR Heaven tombe sur cette démo et n'hésite pas à demander à Thomas de ré enregistrer la démo pour une éventuelle sortie d'album...n'hésitant pas une seule fois, l'homme réunit une équipe de choc composée de membres de Malmsteem, Talisman ou bien Mind's Eyes et peut alors commencer à faire péter le son. Et autant le dire de suite, le résultat est assez convainquant et même très satisfaisant. C'est mélodique, c'est Hard Rock, et surtout très beau. Musicalement, on se rapprocherait d'un Hammerfall (version soft) couplé à un Arjen Lucassen avec des effets typés AOR à Once And Future King, pour un tout très efficace. Il est vrai que l'on est loin d'un son made in Finland avec grosse production, mais comme le dit si bien Tommy, guitariste:"On a tout fait pour garder l'esprit des années 90". Et c'est réussi. Encore une fois, je ne suis pas le plus approprié pour vous parler de ce genre de musique, mais depuis quelques temps, et ce à cause des CD Promo que l'on reçoit, je m'efforce à jeter une oreille attentive à ce nouveau genre, qui pour moi était vieux jeu, et pour la plupart je suis agréablement surpris. Et je pense que vous aussi, bercé par la jolie double pédale et branlette de manche, vous seriez plus au moins conquis. Alors côté compo, quasiment rien à jeter; le plus heavy Desire of The Flesh, le très mélodique et puissant Medals dont son refrain est renforcé par des choeurs prenants ou le plus psychédélique Make Love In Red, très influencé par le maître du prog Arjen Lucassen ou le très gospel Shock The Nation; "Come On! ALLELUJAHHHHHH C'MON C'MON SHOCK THE NATION HoOOOoO YEAH ALLELUJAH!!!!!". Bref vous l'avez compris, y'en a pour tous les goûts. Il n'y a pas de doute sur le fait que l'album ravira les fans du genre, et pour ces gens je dirais même de se précipiter dessus, pour les autres, les gens comme moi, penchez une oreille attentive sur ce Eletric Stalker....même si et je vous l'accorde, pour nous Speedy Gonzales c'est plutôt la seule petite souris mexicaine qui arriverait à battre Flash au 1500mètres à cloche pied et avec une narine bouchée...Duck

0 Comments 11 décembre 2005
Whysy

Whysy

Read more posts by this author.

 
Comments powered by Disqus