Vous recherchez quelque chose ?

8/10. Un album très réussi au riffing assez énorme.

Power épique, Octobre 2021

Sortez vos drapeaux bleu-blanc-rouge, aujourd’hui chronique d’un groupe français ! Originaire de Normandie, Hopes of Freedom a sorti fin Octobre son troisième album. Ce qui est bien avec ce dernier, c’est que rien que son nom « Light, Fire & Iron » nous dit dans quel style officie le groupe (la pochette étant un bon indice également).

On a donc bel et bien affaire à du power bien lourd, et surtout bien épique. Bon sang, quelle claque ! Le riffing est monstrueux, ces gars là savent y faire, aucun doute là-dessus. On se croirait dès la première piste au cœur d’un champ de bataille, en armure et prêt à en découdre. Alors certes, ils ne réinventent pas la poudre, mais on s’en fiche tant que c’est bon. Les pistes sont parfois bien lourdes comme il faut, parfois plus mélodiques (Delusion), on sent tantôt des influences Hammerfall, tantôt Sabaton, tantôt plus speed à la Orden Ogan (Lost humanity).

Un des points particuliers de cet album est le chant, auquel j’ai eu du mal à m’habituer au début. Cependant, on se rend compte au fur et à mesure de l’album qu’il correspond parfaitement à l’atmosphère des chansons. On croirait même entendre chanter les nains de Bilbo le Hobbit par moments (A tale of Glory part II, Dragon Order) !

Tout cela contribue à procurer une identité et une puissance propres à l’album, qui finit en apothéose sur l’hymne Light, Fire & Iron, à reprendre à tue-tête debout sur la table sur salon. Une fin logique et réussie qui vient clôturer 72 minutes de musique (en plus, les mecs se moquent pas de nous), d’une qualité qui n’a pas à rougir devant les grands noms du style.

Sur ce, je vous laisse, je viens de finir d’enfiler mon armure et mon dragon m’attend.

En résumé : vous êtes-vous déjà demandé ce que c’était le power épique ? Ben c’est ça.

Se connecter à Facebook
Connectez-vous à Facebook pour commencer à partager et communiquer avec vos amis, votre famille et les personnes que vous connaissez.
0 Comments 24 novembre 2021
Shadow

Shadow

Read more posts by this author.

 
Comments powered by Disqus