Vous recherchez quelque chose ?

Communic - Where Echoes Gather

Heavy Progressif / AFM Records / Octobre 2017


Note : 8,5/10

Six longues années après leur dernier album, le trio Norvégien de Communic revient sur le devant de la scène avec un 5ème opus, intitulé Where Echoes Gather. Six ans c'est long, surtout que la bande à Oddleif Stenslend nous avait sorti 4 albums entre 2005 et 2011 (dont le magistral Waves Of Visual Decay en 2006). Cette attente en valait-elle la peine?

Et bien oui ! On sentait le groupe un peu à court d'inspiration avec The Bottom Deep (leur moins bon à mon goût), et ils ont eu raison de prendre leur temps pour composer son successeur. Le style particulier de Communic est toujours de la partie, un mixte de dark heavy/power metal progressif, teinté de riffs bien thrash de temps en temps. Le concept s'articule autour des thèmes qui sont toujours aussi chers au groupe, à savoir l'omniprésence des médias et leur effet néfaste sur nos vies.

Un des points qui me fait aimer cet album, et plus particulièrement ce groupe : la batterie. Tor Atle Andersen est un monstre en puissance. Il a un jeu très varié, et ne se contente pas de taper à toute vitesse sans réfléchir. Il alterne efficacement les passages techniques à changement de rythme, et ceux en double pédales beaucoup plus "bourrin". Je pourrais en dire de même de la guitare, avec les superbes solos qui sont très présents tout au long des 9 chansons. Du haut de ses 9', la chanson Moondance résume à elle seule toute la complexité des 52' de l'album. Véritable hymne, elle mixte tout le savoir faire du groupe et apporte même quelques nouveautés, dont des choeurs épiques très étonnants mais très bien amenés, à la Virgin Steele.

Les détraqueurs s'amuseront toujours à dire que le groupe fait du remplissage afin de faire durer les chansons. Mais avec Where Echoes Gather, les norvégiens nous livrent un de leur meilleur album et reviennent au sommet de leur forme. Ils auraient pu simplifier leurs compositions. Mais non. Communic n'est pas ce genre de groupe qui cherche la facilité. Ils complexifient "leur simplicité", et nous pondent un album qui prend aux tripes et ne laisse aucun répit à l'auditeur. Bravo et merci messieurs. Puissant, mélodique et complexe à souhait, il est à écouter de toute urgence !


01. The Pulse of the Earth (Part 1 - The Magnetic Center)
02. The Pulse of the Earth (Part 2 - Impact of The Wave)
03. Where Echoes Gather (Part 1 - Beneath The Giant)
04. Where Echoes Gather (Part 2 - The Underground Swine)
05. Moondance
06. Where History Lives
07. Black Flag of Hate
08. The Claws Of The Sea (Part 1 - Journey Into The Source)
09. The Claws Of The Sea (Part 2 - The First Moment)
Bonustracks:
10. Watching It All Disappear (Live In Studio 2017)
11. At Dewy Prime (Live In Studio 2017)
12. Waves Of Visual Decay (Accoustic Live Version - 10th Anniversary Concert)

0 Comments 13 November 2017
Sog

Sog

Responsable du webzine, je partage les dernières actualités du monde du Metal Mélodique ainsi que mes dernières découvertes de groupes. "You never saw me, I was never there..."

Comments powered by Disqus